Sentier de la nature Breadalbane


Région: Côte de sable rouge Distance: 6,5 km
Localité la plus proche:
Breadalbane
Niveau de difficulté: Sections difficiles
Début du sentier:
46.35625, -63.50225
TYPE: Forestier

Description:
Le sentier de la nature Breadalbane est situé dans la localité du même nom, au centre géographique de la province. Selon l'Atlas de 1880, les derniers colons y seraient arrivés en 1858, à partir de l'île de Skye, et auraient prospéré « malgré les contraintes » de l'endroit. Le Sentier de la Confédération traverse le village et donne accès au sentier de la nature à deux endroits. Il y a aussi deux autres points d'entrée au sentier de la nature. Tous sont indiqués à l'aide d'affiches. Le sentier de la nature se trouve sur un terrain assez diversifié, accessible par des ravins profonds et des passerelles en bordure, et décrit des méandres à travers la plaine inondable de l'embranchement principal et d'un plus petit embranchement de la rivière Dunk.

Ces deux cours d'eau, chacun enjambé par une passerelle, créent le site d'un ancien bassin de flottage. Long d'environ 6,5 km, le sentier est composé de deux boucles qui s'entrecroisent à la passerelle centrale. Les deux boucles traversent à la fois des versants de ravins et des plaines inondables. Les ravins procurent un bon entraînement physique. Dans les plaines, des promenades permettent de franchir les zones très humides et les petits ruisseaux.

Dans les ravins et les côtés, le sentier parcourt une dense forêt d'épinettes blanches et des sections de feuillus moins denses. Des peuplements d'épinettes blanches mûres sont aussi bien dégagés. Le sentier longe également des terres à bois avoisinantes. (À noter que le sentier est entièrement aménagé sur des terrains privés et fréquemment utilisé par les gens de la région.) Les battures regorgent de fougères, de foin des marais et de taillis de framboisiers sauvages.

Les observateurs avertis apercevront des grenouilles, des salamandres et des tritons verts. Parmi les espèces d'oiseaux se trouvent divers oiseaux chanteurs, des geais et des martins-pêcheurs d'Amérique. Les écureuils et les lièvres se promènent allègrement, tandis que les rats musqués laissent des signes de leur passage sur les berges humides. À l'extrémité est du sentier se trouve une hutte de castor bien établie. En marchant, vous verrez d'ailleurs des arbres qui ont été rongés et abattus par les castors.